Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Comments

Test Saucony Triumph ISO 4

Test Saucony Triumph ISO 4

Pour tester une paire de baskets, je prends souvent mon temps, quitte à faire plus de 500 km avec pour donner mon ressenti. C’est le cas avec ce modèle de chez Saucony, la Triumph ISO 4 Everun que j’ai avec moi depuis presque 6 mois et plus de 500 km. Ce que je note souvent, c’est en premier le modèle, mais également la marque et la qualité de finition qui permet à tous de courir « longtemps » avec une bonne paire de baskets.

Petit rappel sur la marque Saucony

Loin d’être aussi connu que Nike, Adidas, Salomon ou autres marques que nous croisons souvent sur les courses, Saucony arrive de plus en plus à gagner le cœur des coureurs. La société Américaine, créée il y a plus d’un siècle s’attache à fournir une basket confortable, légère et solide pour nous permettre d’atteindre nos objectifs.

 

Présentation des Triumph ISO 4

J’étais un peu anxieux à l’approche du test de ce modèle, sortant d’une aponévrose plantaire (qui fera bientôt office d’un article) je craignais une rechute avec une version trop souple et un amorti moindre. Ici, Saucony communique sur la qualité de son amorti grâce à la semelle EVERUN sur toute la longueur de la basket. Elle possède aussi le système ISOFIT qui nous donne une sensation de chausson quand nous les portons.

 

Caractéristiques :

Surface : Route, piste

Drop : 8 mm

Épaisseur du talon : 28 mm

Épaisseur de l’avant-pied : 20 mm

Semelle EVERUN

Poids : 306 g.

 

Place au test :

J’ai tout de suite apprécié le confort et la stabilité de la chaussure. Ayant un pied large, j’ai aussi aimé ne pas me sentir serré lors de mes premiers run.  Une fois la période de rodage, j’ai enchaîné les entraînements variés (fractionné, piste, fartlek, escaliers, longue distance). À aucun moment je n’ai ressenti de douleur à mon talon. Il est à noter aussi que je n’ai pas constaté d’usure rapide malgré mon statut de coureur lourd.

J’ai également profité de la préparation d’un ultra pour les tester sur de plus grande distance, même si pour la course je suis parti avec des Hoka ( ma crainte de la blessure a été trop forte). 30-40 km à chaque fois sans problème, j’ai même profité de ces sorties pour amener les baskets sur des sentiers plus vallonnés toujours avec une très bonne stabilité.

De plus, après avoir couru plus de 700 km avec, j’ai réussi à leur donner une deuxième vie où l’amorti est moins sollicité. Elle m’accompagne maintenant lors de mes entraînements de Crossfit.

En conclusion

Si je devais retenir qu’une chose de ces Triumph ISO 4, c’est la qualité de l’amorti et de son confort ultra performant. Je ne peux donc que vous les conseiller. Vous pouvez même vous orienter vers la version ISO 5 qui en ait la parfaite héritière.

 

Découvrez la gamme Saucony chez Alltricks 

 

 

 

 

 

Comments

  1. Jérôme

    Salut,
    Même profil que toi, j’en suis content. Seul bémol l’intérieur s’est déchiré rapidement au niveau du talon, bon pas gênant en soi, mais bon…

    • Philippe Ferreira

      Bizarrement, moi elles vieillissent bien. Comme indiqué dans l’article, je les utilise pour du CrossFit où le talon n’est pas trop sollicité. L’extérieur est encore nickel, la semelle accroche bien.

Submit a Comment