Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Test Polar M430, une alternative ?

Test Polar M430, une alternative ?

Bonjour à tous,

Dans la grande famille des montres running, nous avons que très rarement proposé un test d’un modèle de chez Polar, chose faite aujourd’hui grâce à Guillaume, un collègue Architecte qui c’est bien amusé avec lors de la préparation du 10 km du Run In Lyon de cette année .

Avec la version M430, polar, marque Finlandaise nous propose une montre dans la même gamme de prix que la Garmin 235 (environ 200et testé ICI)

Présentation :

Passons au test :

J’ai testé cette montre dans le cadre de la préparation d’un 10km.

Je l’ai appréciée pour la simplicité lecture et de programmation au poignet, pour les séances de fractionné notamment.

 

Esthétique :

Design simple et basique, elle affiche son statut : c’est une montre sportive.

Elle est relativement épaisse, mais pas trop lourde : 51 grammes affichés par le fabricant

J’ai testé le modèle gris, mais je suis plutôt séduit par le blanc, qui paraît un peu plus original, aussi dispo en orange, mais il faut aimer…

L’écran est gros et lisible, avec plusieurs modes d’affichage, ce qui est un plus en pleine course.

 

Interface :

5 boutons ! Mais pas de complexité à outrance : en haut à gauche pour éclairer, en bas à gauche pour revenir en arrière, ou coupler un téléphone, au milieu à droite : accès au menu et validation et haut et en bas à droite, navigation dans les menus.

Pour moi, assez intuitif, pour une quiche en objets technologiques, ça peut demander une bonne demi-heure de prise en main.

Je ne peux malheureusement pas parler de flow, j’ai rencontré un souci d’appairage avec mon Huawey P8lite et j’ai jeté l’éponge. Finalement, j’ai pu me rendre compte que la simple utilisation « au poignet » me donnait entière satisfaction, et m’évitait de tomber dans mes travers de geek en passant des heures devant des graphiques…

En complément du test de Guillaume, j’ai également eu entre mes mains la montre pendant quelques jours. La synchronisation avec mon Iphone X a été instantanée. Pas de soucis de connexion et de paramétrage. L’interface est assez complète et accessible. Dans la rubrique « Flux », on retrouve nos activités avec des raccourcis très pratique sur la droite. Le résumé de chaque session est aussi complet et utile pour ceux qui veulent voir leurs progrès.

 

 

Fonctions :

Avant d’utiliser la montre, il est intéressant de rentrer ses données physiologiques et d’effectuer le test fitness qui déterminera le VO2 max. attention, il faut s’allonger 5 minutes, rester bien calme, et parfois s’y reprendre à 2 voire 3 fois…

Les analyses sur la montre ou le programme flow (pour ceux qui veulent l’utiliser) seront faites en fonction de ces données.

4 fonctions sont accessibles immédiatement avec le bouton central : CAP, vélo, activité en extérieur, activité en intérieur.

J’ai principalement utilisé la montre en CAP, donc pas trop d’avis sur les autres fonctions, à part peut-être le vélo : je me suis amusé à mesurer ma vitesse de pointe et ma vitesse moyenne pour aller au travail, rien de sportif, mais assez amusant pour comparer les trajets.

En course à pied, la montre mesure rythme cardiaque, avec décomposition en 5 « HR zones » allant du rythme au repos à la FCM. Puis les allures avec aussi 5 « zones de vitesses ».

En fin d’entrainement, l’interface permet de voir immédiatement au poignet les allures tous les 1km, le pourcentage de temps passé dans l’une ou l’autre zone de rythme cardiaque…

Un chronomètre et surtout un compte à rebours très simple à programmer temps/distance complètent ces fonctions. Ils permettent de réaliser des séances de fractionné sans avoir besoin de se rendre sur une piste d’athlétisme :

Il suffit de programmer la distance que l’on souhaite parcourir, les temps de repos, et c’est parti !

Attention, la montre affiche « 1 » pour 1 temps de course et 1 temps de repos. Si vous comptez faire 10 répétitions, arrêtez-vous à 10 et pas à 20… (la première fois, je me suis cramé en doublant ma séance…)

De la même manière qu’en CAP un récapitulatif complet est disponible au poignet, avec les temps de passage au tour.

Un journal est disponible pour revenir s’extasier (ou pas) sur ses performances passées.

Un tracker d’activités est aussi intégré avec mesure du temps de sommeil. Il m’a permis de tirer la conclusion suivante ; avec un enfant en bas âge, on fait aussi du fractionné pendant la nuit, et on ne dort vraiment pas beaucoup…

 

Chargement :

Le chargement se fait via une connectique propriétaire, plus robuste que les micros USB (si on n’y va pas comme un bourrin) Par contre : attention à ne pas perdre son câble…

A raison de 3 sorties par semaines, une recharge hebdomadaire suffit largement.

En revanche, avec le capteur de rythme cardiaque, et les notifications téléphone… comptez une recharge par jour.

 

Performances :

Le capteur de rythme cardiaque m’a semblé très fiable, à condition bien ajuster la montre. Le bracelet permet un réglage assez fin.

Le capteur GPS me semble assez précis, néanmoins, il met une bonne dizaine de secondes à se mettre en route et lors de passages sous des tunnels, il se perd assez rapidement…

Un indicateur de dénivelé complète l’offre.

 

Conclusion :

La montre fait le job, surtout pour la course à pieds, ce qui est déjà très bien. Précise et simple d’utilisation, elle permet de faire ses séances sans s’arracher les cheveux, j’étais ravi de l’utiliser.

A mon sens elle n’a que deux défauts : l’absence de mode natation, et son design un peu « rustique ».

 

Où la trouver ?

Rendez-vous dans une boutique Running du site Alltricks ICI pour l’acheter à 149.99€

 

Comments

  1. Bonsoir
    Je suis entièrement d’accord avec ta conclusion : la M430 fait le job (elle est précise et a une bonne panoplie de fonctionnalités pour le prix) mais son design est plutôt mastoc et je pense que c’est rédibitoire pour une femme.

Submit a Comment