Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

One Comment

Test de la Vivoactive, la smartwatch de Garmin

Test de la Vivoactive, la smartwatch de Garmin

Alors que le marché des montres connectées est en train d’exploser, j’ai eu l’opportunité de tester la Vivoactive de Garmin, la montre connectée pour sportif de la firme Américaine. Sortie au printemps 2015, mon test s’est effectué sur le Firmware 3.40. le jour de la sortie de ce test, Garmin a annoncé la sortie d’une Vivoactive HR.

Mon test arrive un peu tard car les nouvelles montres Garmin et les nouvelles versions des firmwares des plus anciennes ont repris les « nouveautés » présentes dans cette montre. En effet à sa sortie, cette montre a été accompagnée avec la sortie de Connect IQ, la plateforme permettant de personnaliser sa montre, d’ajouter des applications…

Pour être franc avec vous, j’ai uniquement testé cette montre dans son cadre sportif (exit les notifications d’appels et autres via bluetooth) et uniquement en course à pied.

ProduitRetrouvez le test
Garmin Vivoactive

249 €

174 €

Lien

Déballage et caractéristiques

Vivoactive_unboxing

La boite est composée :

  • de la montre
  • du câble de de chargement avec support aimanté
  • d’une notice
  • La ceinture et le capteur cardiaque si vous avez l’option HR.

Le coté surprenant c’est le support de chargement aimanté. J’ai beaucoup aimé le concept. La montre vient se loger facilement dans le support et éviter les problèmes de connections comme sur certains modèles équipés de pinces.


Vivoactive chargeur
Vivoactive chargeur 2

En utilisation

Parlons peu parlons bien ! C’est la première fois que je suis un peu déçu par un produit Garmin.

Le premier point qui me dérange c’est au niveau du design de cette montre. Le fait qu’elle soit carrée ne me dérange pas en soi. C’est lorsqu’on la porte en activité que ça me dérange. Si on a tendance à bouger les poignets, on arrive très rapidement à sentir les angles de la montre. Je préfère de loin les modèles plus arrondis.

Lors de l’utilisation, j’ai eu beaucoup de mal avec le tactile. Je sais qu’il faut en prendre l’habitude je ne suis pas vraiment senti à l’aide à l’utilisation. J’ai eu tendance à vouloir doubler mes clics. Idem pour le bouton sur le côté qui est trop petit et trop protégé par le plastique. Il faut appuyer avec son ongle pour l’utiliser. Bref ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. A cela, je trouve que la luminosité de la montre est limitée malgré quelques réglages. On ne voit pas très bien les données de l’écran.

Concernant la précision. malgré la mise à jour, elle est toujours imprécise. Je vous laisse admirer ces deux exemples :

précision vivoactive 2
précision vivoactive

Pour nuancer mes propos, je trouve que Garmin a eu l’audace de se lancer sur ce marché assez particulier de la smartwatch avec cette montre quasi entièrement tactile. La montre est assez novatrice pour sa génération (sortie au printemps 2015, il ne faut pas l’oublier. Le menu de présentation des activités est très intuitives avec les pictos illustrant les activités.
Côté caractéristiques, cette montre supporte l’ajout de capteurs externes pour les différentes activités et dispose d’une autonomie correcte (10 heures).Avec Connect IQ, elle est entièrement personnalisable. Cette montre dispose de plusieurs modes d’activités (running, natation, vélo..) et c’est son gros point fort !

Pour répondre à la question : Dois-je l’acheter ? Sauf si vous êtes tombé amoureux du design ou du « tout tactile », non. Je vous conseille plutôt de vous orienter vers les Forerunner 220 ou 230 par exemple.

Où la trouver ?

ProduitRetrouvez le test
Garmin Vivoactive

249 €

174 €

Lien

 

Comments

  1. scott

    Bonjour,

    Cette montre est une horreur pour les points que tu cites (ergonomie, précision, tactile, luminosité, …) mais aussi pour son mode natation totalement raté.
    En piscine, dès que ton rythme varie (ralentissement avant de dépasser quelqu’un ou changement de nage) la montre compte automatiquement 1 lap ou une longueur de piscine et la distance totale s’en trouve faussée.
    Je comprends qu’il est techniquement difficile de faire autrement avec l’accéléromètre cependant ce mode de fonctionnement est complètement déconnecté de la réalité quotidienne des entrainements en piscine.

    Merci pour le test.
    @+

Submit a Comment