Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

11 Comments

Test de la Fenix 3 : La montre outdoor Garmin

Test de la Fenix 3 : La montre outdoor Garmin

Annoncée en janvier 2015 lors du CES, Garmin met les pendules à l’heure avec la Fenix 3 et revient sur le marché des montres GPS outdoor après la sortie ratée de la Fenix 2, une version bêta-hybride de la Fenix 3.

J’ai tanné mon entourage sur cette montre que je trouve tout simplement magnifique depuis sa sortie. Grâce à Garmin France, j’ai eu l’opportunité de me voir prêté un exemplaire de ce bijou  pendant trois petites semaines. Merci encore Garmin France !

Vous l’aurez compris, en 3 semaines j’ai juste eu le temps d’explorer cette montre et de me faire un rapide avis dessus. Pour avoir des tests très approfondis, je vous laisse aller voir les blogs des copains Geek And Run et Nakan.ch

Produit

Retrouvez le test

Garmin fēnix 3

399 €

376 €

Lien

Garmin fēnix 3 HRM

499 €

373 €

Lien

Garmin fēnix 3 Sapphire

529 €

419 €

Lien

Garmin fēnix 3 Sapphire HRM

569 €

470 €

Lien

1. Introduction

1.1 Unboxing

2015-04-30 15.34.37
2015-04-30 17.07.11

Dans l’ensemble le packaging est plutot bien pensé. ce que je nais pas compris, c’est le laisser la montre au contact de la boite extérieure sans protection. d’habitude, les écrans des montres sont protégés par une coque ou film en plastique mais là rien… Peut-être parce qu’il s’agit d’un modèle de test…

2015-04-30 17.12.19

 

Le boitier est composé :

  • de la montre
  • d’une ceinture cardio
  • le capteur cardio
  • une prise
  • le câble de rechargement
  • un petit manuel

Pour la notice complète, il faut se rendre sur le net comme avec les autres modèles de Garmin.

2.2 Présentation

Que dire de plus que « Whaou ! » Au niveau finition et matériaux, la montre est juste parfaite. De mon coté, c’est un vrai coup de coeur car d’habitude les montres GPS sont très designé sport. La Fenix 3 sort du lot car elle peut se porter dans la vie de tous les jours. C’est pratique lorsque l’on utilise le programme de suivi d’activité quotidienne.

Côté finition, le tour du cadran en métal rappel un peu celui de la Suunto Ambit 2.

2015-04-30 17.15.08
2015-04-30 17.14.41

Pour l’épaisseur de la montre on voit clairement qu’elle est beaucoup plus fine que l’Ambit 2. Ce qui permet de la porter au quotidien et éviter de passer pour un naze avec une horloge au poignet. il faut se le dire, porter une Suunto au bureau, c’est pas super classe !

Pour le cadran et l’esthétique globale, les traits sont beaucoup plus fin que chez Suunto. Bref, côté look, il y a vraiment rien à redire. Garmin a fait vraiment évoluer sa Fenix 2 vers une version haut de gamme.

2015-04-30 17.16.03
i

2. Le test

Avant de décrire un peu le test, je tenais à apporter quelques précisions. Compte tenu de la durée du prêt (3 petites semaines), je pense avoir utilisé que 25% des capacités de la montre. En plus, j’ai encore des roulettes au vélo et je ne sais pas nager, donc exit le test du mode triathlon. Dans cette partie je ne vais pas détailler la partie logicielle car j’ai plutôt survolé cette partie. Et là vous vous dites, en faites le mec, il va raconter quoi dans son test ?

Alors pour être précis, j’ai surtout testé la montre en sortie Running et Trail sur des tracés plutôt courts (5 à 15 kms). J’ai également effectué une sortie comparative avec la Suunto Ambit 2, notamment pour comparer la précision du capteur GPS et des autres données.

Au niveau de la partie ergonomie et UX du programme de la montre c’est plutôt intuitif. Les menus sont clairs. Certains pourront qui ne connaissent pas Suunto ou des modèles multi sport pourront être un peu déstabilisé par le choix des modes. En effet, pour démarrer une activité il faut choisir entre les différents modes. Ces modes sont personnalisables. Il est possible de définir les écrans d’affichage pour chacun des modes. Le point négatif, la personnalisation de ces modes se fait uniquement sur la montre. C’est pas vraiment pratique pour avoir une vision d’ensemble des écrans du mode. C’est ce que j’apprécie sur Suunto d’ailleurs. De même que les autres paramétrages de la montre. Tout se passe sur la montre.

Ce que j’ai apprécié, c’est la taille de l’écran et la luminosité. Les données sont facilement lisibles. C’est agréable. Ce que j’ai également apprécié, c’est l’intégration de Connect IQ (base de données d’application, widgets, thèmes) à la Fenix 3. La plateforme est prometteuse mais pas encore bien fournie. A noter qu’il est possible de synchroniser via l’application Android ou IOS et la connexion Bluetooth les nouveaux téléchargements et c’est vraiment super pratique.

Là je vais rebondir en parlant des synchronisations Bluetooth. Pourquoi Garmin tu prévois de pouvoir télécharger et synchroniser des applications sur la montre mais tu es incapable de faire un mode d’édition pour les entraînements sur smartphone ? Hein, Pourquoi ?! vous l’aurez compris, pour envoyer un entrainement personnalisé, un parcours … il faut le programmer sur l’application web Connect de Garmin, puis synchroniser via le câble et Garmin Express ou via l’application Android ou IOS. Bonjour l’évolution…..

Dernier point négatif selon moi et le plus important : la précision du GPS ! Je l’avais lu sur les réseaux sociaux et dans les tests d’autres blogueurs. Je voulais en être sûr alors pour m’en rendre compte, j’ai effectué une sortie avec 2 montres : La fenix 3 et l’Ambit 2. A noter que j’ai réalisé le test entre le 2 mai et le 20 mai sur une dizaine de sorties

Pour la sortie comparative, j’ai utilisé les mêmes paramètres pour le GPS. Cadence du GPS – 1s, pas d’auto pause, auto lap 1km. La version du logiciel de la Fenix 3 est 3.20.0.0

Précision Suunto

Précision Suunto Ambit 2

Précision Garmin

Précision Garmin Fenix 3

Sur cet exemple (mais je peux vous en sortir d’autres sur le tracé comme par exemple le survol d’habitations par la fenix 3 sur plus de 100m), c’est assez flagrant ! La fenix 3 manque clairement de précision. Cela se traduit par une différence de kilométrage à l’arrivée : 9.43 pour la Suunto Ambit2 et 9.45 km pour la Garmin Fenix 3. Et de ce fait, une différence sur l’allure de l’activité… J’observe également une différence d’ascension : 73m pour l’Ambit2 et 61m pour la Fenix 3.
Vous allez me dire qu’il s’agit de petits détails. Je tiens juste à préciser que le test a été réalisé sur petite distance, chemin de traverse (sans passage boisé – donc GPS excellent), beau temps, bonhomme en forme… J’aimerais bien voir la différence sur une sortie en montagne ou sur un parcours plus boisé et beaucoup plus long…
Bref quelques jours après ce test, J’ai effectué une sortie improvisé avec un twitto qui m’a annoncé que la Fenix 3 avait reçu une grosse mise à jour apportant une bonne correction au GPS. Je n’ai pas pu vérifier la véracité de ses propos. Si vous pouvez me le confirmer, n’hésitez pas à me le dire en commentaire. Je vous en remercie

Où la trouver ?

Produit

Retrouvez le test

Garmin fēnix 3

399 €

376 €

Lien

Garmin fēnix 3 HRM

499 €

373 €

Lien

Garmin fēnix 3 Sapphire

529 €

419 €

Lien

Garmin fēnix 3 Sapphire HRM

569 €

470 €

Lien

Conclusion

C’est ainsi que s’achève mon test « rapide » de la Fenix 3. Vous l’aurez compris, j’ai cherché la petite bête. Au prix de cette montre et pour son positionnement haut de gamme, il faut gratter un peu le vernis. Plus sérieusement, cette montre est tout simplement magnifique au niveau de sa finition, applications, UX. Elle peut tout faire ou presque. Je regrette juste son manque de connectivité avec l’application Android et IOS… J’espère que Garmin va se réveillé rapidement et arranger ça ! Pour la précision, je vous laisse me confirmer ou non l’apport d’un correctif mais au moment de mon test, elle était clairement décevante pour une montre qui se prétend être « haut de gamme ».

Vous avez la montre et vous n’êtes pas d’accord avec moi, n’hésitez pas à venir le dire dans les commentaires. Je suis peut-être passé à coté de quelque chose pendant la courte période de test.

A bientôt pour un nouveau test

Résumé
Date du test
Produit
Garmin Fenix 3
Note
41star1star1star1stargray

Comments

  1. LeCervelet

    Merci pour ce test.
    Comme tous les fabricants de montres cardio, les limites viennent toujours du software, et pas du hardware. Ils se voient toujours comme des fabricants, et non comme des fournisseurs de services.
    Je trouve cela vraiment frustrant. Quelques indiens, un CP, une bonne communauté de testeurs. Un beau projet agile et hop. On te fait une offre complète.
    Ca va finir par ce que je me fasse mon propre entrepôt de données, avec une alimentation par un ETL libre sur base des fichiers exports xml. Et je pourrais faire tout ce que je veux comme reporting ensuite. Bon, pour la production de programmes d’entrainements, il faudra faire plus malin.

  2. Salut
    Garmin a sorti hier une mise à jour 2.90 pour le chipset GPS et firmware 3.60. Ca devrait améliorer la précision selon eux.
    Une telle mise à jour avait bien amélioré la précision de la FR620, alors reste à espérer que ça fonctionne aussi bien sur la Fenix3.
    A tester.

  3. Alain

    bonjour,
    Peux-tu préciser la date du test : la nouvelle mise à jour a bien corrigé le problème de distance (et peut-être de précision). Je n’ai pas de Suunto mais j’ai pu comparer avec une forerunner 910 et l’écart était tout à fait acceptable…. coté précision, à certains endroits, la forerunner était plus précise et à d’autres, c’était la fenix 3…

    • Bonjour,

      J’ai précisé la date du test suite à ton commentaire (entre le 2 et 20 mai). Je suis content d’apprendre que la correction a beaucoup apporter. Du coup, j’envisage de quitter mon Ambit 2 pour la Fenix 3.

      Bonne journée

  4. Pas de bol, la fête des pères est déjà passé…. ;o)

  5. Ludo

    Bonjour,

    Il aurait été intéressent à préciser la version du firmware avec laquelle les tests ont été réalisés, car j’ai acheté un Fenix 3 Sapphire au début juillet 2015 firmwares 3.60 je n’ai jamais eu de trace comme celle que vous présentez. Nous sommes aujourd’hui en version 4.20, la montre évolue à merveille que du bonheur au quotidien. Et elle est largement supérieure au Suunto actuel autant sur terre que dans l’eau, reste à voir maintenant comment réagira Suunto avec son ambit, 4 peut-être car sur ce coup Garmin a vraiment frappé très très fort.

    • Bonjour Ludo,

      Merci pour ton commentaire, j’ai édité l’article pour mettre à la version du logiciel (3.20.0.0) que j’avais lors du test.
      Je suis d’accord avec toi sur le reste. Suunto doit faire un sacré boulot pour revenir au niveau autant au niveau du design qu’au niveau du programme.

      A bientôt sur le blog

  6. Soenen

    Bonjour

    Effectivement, la Fenix 3 est devenue précise. Je l’utilise surtout lors de randonnées dans les Pyrénées. D’où besoin de mesures précises en termes d’altitude, de dénivelés + et -, vitesse d’ascension, navigation et autonomie.
    Je ne suis pas certain que le « GPS » russe apporte un plus …
    Mais à quoi servent les options : vitesse 3 D et
    distance 3 D ?

    Bien cordialement.

    • Bonjour,
      La vitesse 3d et distance 3D sont des données utiles pour des activités d’ascension comme l’escalade et l’alpinisme.
      Bonne journée

  7. Laur

    Bonjour et merci à l’auteur de cet article.

    Qu’en penses-tu aujourd’hui? depuis tu as du faire les mises à jour firmware… lesquelles semblent avoir apportées pas mal de précision à « la bête »… tu confirmes?

    Par avance merci
    Bonne journée

    • Merci pour ce commentaire.
      Les dernières mises à jour ont amélioré nettement la précision. J’en ai acheté une pour l’utilisation régulière et j’en suis pleinement satisfait. C’est pour moi la meilleure montre du marché de sa gamme.
      Bon weekend. A bientôt

Submit a Comment