Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Comments

Retour sur 6 mois d’utilisation du Tapis ProForm Performance 1650

Retour sur 6 mois d’utilisation du Tapis ProForm Performance 1650

Au début Août, j’ai eu le plaisir de recevoir le tapis de course ProForm Perfomance 1650 accompagné du module IFit Live en prêt. Après avoir pu user et abuser du tapis pendant ces quelques mois, il est maintenant temps de partager cette expérience avec vous. Je vois déjà les anti-tapis glisser leur souris en haut à gauche vers la petite croix… Il y a quelques mois j’étais comme vous. Prenez le temps de lire un peu le contexte pour comprendre mon utilisation, vous allez peut-être vous retrouver dans ma situation.

Proform Performance 1650

 Contexte

Je dois vous avouer que l’idée de courir ce tapis ne pas beaucoup enchanté, au début seulement.Si vous suivez le blog, vous devez savoir que je suis un jeune papa avec des créneaux dédiés à la course à pied très limités : 90 % du temps libre il s’agit de courir pendant la sieste de mini geekette. Ce tapis est donc arrivé à point nommé pour préparer un peu le semi du marathon du Beaujolais, la Saintexpress et l’année 2016.

Proform Performance 1650

N’étant pas habitué à avoir un tapis à la maison, je ne savais pas à quoi m’attendre en recevant ce tapis.

2015-08-04 15.24.45

Réception du Tapis Proform Performance 1650

J’ai installé le tapis dans le garage pour pouvoir l’utiliser à n’importe quel moment de la journée sans gêner le reste de la famille. Du coup le décor pas super intéressant pour courir et penser à autre chose. Oui, qu’on se le dise tout de suite, courir sur tapis est assez « abrutissant ». J’ai réussi à me faire un tableau de bord assez sympa avec une tablette (et accessoirement profiter des enceintes intégrées du tapis) pour me divertir notamment lors des séances d’endurance fondamentale.

2015-09-06 15.50.48

Welcome on board !

La prise en main du tapis est très simple et permet à n’importe qui de pouvoir l’utiliser sans se plonger dans les manuels. Il suffit de choisir sa vitesse et le tapis démarre. Je dois dire que j’ai toujours utilisé le tapis en mode manuel pour caler mes séances sur mes plans d’entraînement. Il existe plusieurs modes pré-enregistrer que je n’ai jamais utilisés.

Pour éviter de prendre trop de place j’ai utiliser le système « Space Saver » qui permet de relever la surface de course du tapis et éviter trop d’encombrement car elle est vraiment grande ( 152 cm x 51 cm de surface de course). Le ProForm Performance 1650 dispose du système d’amorti Proshoxhox™ qui limite l’impact sur vos articulations jusqu’à 24% par rapport à une course en extérieur.

PETL14713_dtl_-009091

Système d’amorti Proshox

Avec une vitesse allant de 0 à 22km/h et une inclinaison jusqu’à 15%, il est possible d’effectuer des travailler à haute intensité sans que le moteur du tapis ne couine pas trop. Le tapis dispose également d’un système de capteur cardiaque tactile Polar mais je ne l’ai jamais utilisé car j’ai toujours couru avec une ceinture couplée à ma montre.

L’autre gadget plutôt cool du tapis après les enceintes intégrées, c’est les ventilateurs intégrés pouvant être contrôlés à plusieurs vitesses. C’est l’idéal pour avoir une petit brise surtout en été.

J’ai trouvé quelques défauts au Proform Performance 1650. Par exemple lorsque vous souhaitez faire du fractionné (mon exercice favori sur tapis) à des vitesses ayant une décimale comme 13,5 km/h par exemple, il faut trouver les vitesses en mode manuel avec les boutons +/- . Le tapis ne peut pas enregistrer votre dernière vitesse utilisée. Il faut à chaque série, chercher manuellement la vitesse personnalisée.

J’ai également utilisé le module Ifit Live permettant de programme ses entraînements et de suivre ses parcours via Google Maps en temps réel. Ayant voulu utiliser un programme d’entrainement complet créé avec Runner’s World, j’ai eu la surprise de ne pas avoir d’information sur la séance que je devais exécuter ni sur les changements de rythmes. C’est pas vraiment évident pour anticiper et travailler sa séance.

2015-08-12 16.51.28

Tableau de bord du Proform Performance 1650

Retour sur l’expérience de la course sur tapis

Courir sur tapis demande un peu de rigueur et de volonté. La plupart des tapis disposent d’un support pour un écran comme une tablette, ça permet de se changer les idées. J’ai installé le tapis dans le garage, alors imaginez que courir face à sa porte de garage c’est pas très plaisant. Lors de mes séances j’ai mis un peu de musique, des films et des séries en profitant des enceintes du Tapis Proform Performance 1650. Ça occupe l’esprit et permet d’aligner les kilomètres.

J’ai évité au maximum de faire des séances longues. J’ai dû monter maximum à 1h15 en EF. Même en regardant un film, c’est monotone… Par contre j’ai vraiment apprécié les séances de fractionné. J’ai eu la sensation d’avoir des ailes sur le tapis, l’amorti aide bien ! J’ai pu travailler à hautes intensités et me « faire mal » sans avoir à gérer les courbatures d’après séances.

En conclusion, le tapis ce n’est pas une fin en soi mais ça peut être vraiment un outil de travail efficace et simple d’utilisation. Pas besoin de prendre la voiture, trouver une piste. On a tout à porter de main. Je conseille également le tapis pour les personnes en surpoids qui sont attirés par la course à pied. Avec l’amorti du tapis vous soulagerez un peu plus vos articulations et votre vie de Runner n’en sera que plus longue.

Et vous, que pensez vous du tapis ?

 

 

Résumé
Date du test
Produit
ProForm Performance 1650
Note
41star1star1star1stargray

Comments

  1. Salut!
    Merci pour cet article. Je suis un utilisateur très ponctuel du tapis de course en salle de sport.
    J’ai deux usages principaux:
    1/ Il m’est très utile en période de reprise / récup’ pour soulager mes articulations.
    C’est monotone comme tu le dis et ça me paraît impossible de faire du volume: je ne fais que des séances très courtes.
    2/ Je l’utilise aussi de temps en temps un peu pour le fractionné (en côte) quand il fait moche. C’est vraiment dommage qu’on ne puisse effectivement pas garder en mémoire de vitesse. C’est chiant de changer manuellement la vitesse, encore plus sur du court (impossible le 30/30!). Pour moi, c’est vraiment un point essentiel à améliorer pour un tapis de course.

  2. baxter

    Bonjour !

    La machine fonctionne toujours bien après un an ? Merci !

Submit a Comment