C’est quoi ton prochain trail?

C’est quoi ton prochain trail?

08/04/2014 19 Par Julien Ducerf

Plus les semaines passent, plus les trails s’accumulent dans les calendriers des magazines spécialisés…

Trop de choix tue le choix!

Personnellement, je ne fais pas la course aux dates de trails. Déjà, je suis un coureur solitaire et ce que certains appellent “un entraînement”, une sortie hors compétition, j’appelle cela un vrai trail.
La course se fait aussi entre organisateurs : celui qui aura le plus beau parcours, la plus belle logistique, les plus beaux compétiteurs, le meilleur ravito…
“Non mais allo quoi, tu te dis trailer et t’es pas engagé sur le célèbre trail transmontblanc de l’abbaye des templiers”?
Je prévoie aussi un article sur le sujet, mais je trouve que l’esprit trail se perd quelque fois laissant la place au fric ou à un certain manque d’humilité.

C’est quoi ton prochain trail?

“- C’est quoi ton prochain trail?
– La montée de la Croix de Belledonne…
– Hein ? Mais qui organise ça?
– Personne… Juste moi!”
Le trail ne passe pas uniquement par les compétitions. On peut faire du trail pour soi ou entre amis. Du trail ne veut pas dire uniquement se mesurer aux autres. C’est aussi le fait de se mesurer face à soi-même, à la nature ou tout simplement courir dans celle-ci.
Problème de parcours? Créez le avec Google Earth ou une bonne carte IGN et envoyez-le sur votre montre…
Pas de montre GPS? On a créé les stations de trail pour ça… Tout est balisé et indiqué!
Mais ce que je vous recommande le plus, c’est de vivre votre “track” (tracé) : Donnez vous comme repère un sommet ou un sentier; et suivez le sans réfléchir… Vous avez peur ? Il y a bien des campagnes ou montagne que vous avez déjà fait à pied, en rando ou avec des amis…

Bref, nous ne sommes pas là pour débattre du sujet. Car comme les cons ne changent pas d’avis et que je ne veux pas être con, je prends quand même, quelque fois, sans l’effet de l’alcool, un engagement sur une compétition.

Le mountain trail

Vous êtes beaucoup de runners à vous mettre au trail. Vous êtes aussi pas mal de trailers à tenter le trail alpin, le mountain trail et le skyrunning.
Mettons un terme de suite à la légende : un mountain trail n’est pas forcement plus dur qu’un trail “classique”. J’ai plus souffert sur certains trails de monts du Lyonnais que dans les Alpes. C’est simplement différent. En trail mountain, et je ne parle pas d’ultra trail, vous faites la part belle au dénivelé et moins au kilomètre.
Néanmoins il faut appréhender l’univers montagnard : altitude, terrain…

Vous êtes partants?

Je vous propose deux trails qui se dérouleront cet été : L’un que j’ai eu le chance de courir lors de sa première édition et un autre auquel je participerai sûrement.
Dans tous les cas, ce sont des trails emplis d’humilité et qui, à mes yeux, sont porteurs d’un véritable “esprit trail”. Pas de pubs, très peu d’articles sur les magazines, pas de super stars du trails, mais je vous assure qu’il ne s’agit pas non plus de parcours à prendre à la légère.
L’ambiance y est au top et vous savez pourquoi vous courrez parmis ces beaux paysages.

Trail de Chamrousse

trialorange_petit
Je vous passe les erreurs de la première édition : oublis sur les ravito, les pinceaux qui se mélangent et un dénivelé / distance annoncés assez loin de la réalité.
Honnêtement, j’en ai souffert mais j’ai vraiment aimé : trail très engageant avec deux grosses montées jusqu’au sommet de la station et aux lacs; et donc deux grosses descentes bien longues et bien techniques.
Cette année, deux parcours proposés le samedi 5 juillet : Un “sportif” de 27km et 1750m D+ – Un “découverte” de 14km et 750m D+.
Dommage qu’il y ait autant de différences entre le deux. J’aurai préféré trouver une version “découverte” avec un plus grand dénivelé ou un troisième parcours intermédiaire.
Dans tous les cas, attendez vous à des paysages à couper le souffle. Vue 360°C sur pas moins de 6 massifs : Chartreuse, Vercors, Belledonne, Taillefer, Oisans, Ecrins…
Des lacs d’altitude, des forets, des pierriers, des combes,…
La première édition a été un succès surprise. Un bon pourcentage de trailers s’était inscrit une heure à peine avant le départ. Mais la plupart décidait de s’engager pour l’année suivante.
Fort de ce succès, Raidlight est devenu partenaire officiel de la course.
Je ne peux donc que vous le conseiller car vous souffrirez (ou pas) pour la bonne cause. Les poils qui s’hérissent, les larmes au coin de l’oeil, tout est garanti.
Une série de photos avec votre serviteur en guest star.
Et plus d’infos : www.chamrousse-ski-club.net

Run O’Mont-Blanc

affiche-tomb4
Le Massif du Mont Blanc : Son marathon, son ultra-trail, sa vallée du trail… Bref, LA destination des compétitions de légende. On n’oubliera pas non plus ses boutiques dédiées au trail, son merchandising,…

Cet été je ne ferai pas l’UTMB. Non, c’est vrai, je n’aurai pas le magnifique t-shirt de finisher qui fera de moi la star aux soirées ou au parc de la tete d’or (dédicace à Des bosses et des Bulles).
Je m’engage sur le Run O’Mont-Blanc.
Oui, un trail parrainé par Sébastien Chaigneau… L’affiche ressemble à celle de la fête du four de mon village natal.
Mais franchement, je m’en tape.
L’originalité de cette course tiens dans les quelques lignes de la description des organisateurs :
Vous en avez assez des courses aseptisées, hors de prix, bondées ?
Vous n’aimez pas les listes de matériel obligatoire à rallonge ?
Vous préparez l’AMM ? Le Marathon du MB ?
Vous aimez être autonome lors de vos sorties en montagne, vous sentir libre ?
Alors, venez retrouver l’esprit du trail avec nous !
Tout est dit : Un parcours qui sera donné uniquement le jour de la course, autonomie complète et surtout pas de balisage. Une carte IGN est distribuée aux trailers une heure avant le départ avec les points de passage obligatoires dans un ordre spécifique. A vous de prendre l’itinéraire de votre choix (en respectant les alpages).
Bref, une compétition minimaliste à l’image de vos sorties persos.
Le départ se fait depuis Saint-Gervais juste sous le Mont-Blanc à l’entrée de la vallée des Contamines. Pour connaître très bien les lieux, je vous garantie que vous serez entouré de montagnes magnifiques et de nature à l’état pur.
Deux parcours en ce dimanche 15 juin : un “p’tit tour” de 15km et 13500m D+ et un “grand” de 26km pour 2140m D+ (ah oui… quand même…).
Plus d’infos : www.saintgervais.com